Un soir de février 1994, Youri Lenquette, un photographe français a eu l’opportunité d’avoir Kurt Cobain dans son viseur pour la dernière séance photo du leader de Nirvana. Depuis le 25 mars 2014, la Galerie Addict et Laetitia Hecht proposent de découvrir cette ultime séance «The Last Shooting». Exposée pour la première fois dans son intégralité, les photographies et les planches contacts fascinent autant qu’elles interrogent sur cet ange déchu, devenu une figure de la musique rock.

Né en 1956 à Nice, Youri Lenquette vit et travaille entre Paris et Dakar. En 1981, il commence une carrière de journaliste en tant que correspondant à Londres pour le magazine musical «Best». Puis collabore avec de nombreux magazines autour du thème de la musique comme Rock & Folk, Le Nouvel Observateur et Zoulou.

Concernant sa carrière photographique, elle débute en 1986, il participe à la création de pochettes de disques, affiches et photographies promotionnelles pour des grands noms de la musique et compagnies discographiques (Universal, Sony, Warner). En parallèle, il est réalisateur de clips vidéos et de documents musicaux pour les groupes 1789, Sergent Garcia, Youssou N’Dour, Yuri Buenaventura et le rappeur Stylee.

Un jour qu’il passait dans le studio parisien du photographe, Kurt Cobain lance l’idée qu’il aimerait faire une séance. Yuri Lenquette n’y croit pas vraiment, lui l’homme qui ne voulait pas faire de photographies quand une couverture d’un magazine était en jeu et soudainement propose l’idée. Dans la soirée, Cobain le contacte pour le prévenir qu’il arrive avec le groupe : de là naît cette séance improvisée.

Dans un premier espace, le visiteur découvre des clichés montrant un accessoire unique: un revolver 22 long rifle avec lequel l’artiste exécute des pauses provocantes. Dans son ouvrage «Nirvana, le testament», Philippe Ducayron disait : « contrairement, a ce que laissaient entendre les textes de «Nervermind», Kurt était un fana des armes à feu. Fausses ou réelles, il aimait jouer avec ».

La série «Smoking Kills» et «Kurt Cobain with gun» dévoilent un Cobain, joueur et provocateur. Il fume une cigarette en tenant une arme tel un chasseur de prime tout droit sorti d’un western ou la pointe vers le viseur du photographe rappelant l’affiche de l’inspecteur Harry avec Clint Eastwood. D’autres photographies explicites montrent l’artiste pointant cette arme dans sa bouche ou sur sa tempe comme s’il imitait le jeu de la roulette russe. D’après Yuri Lenquette, toutes les poses proposées ont été initiées par le chanteur lui-même. La mise en scène avait engendré pour le photographe une situation délicate puisque quelques semaines plus tard, le chanteur fut retrouvé mort à l’aide d’une arme similaire en avril 1994. L’hôte devient le spectateur de ses attitudes loufoques, l’oeil est pertinemment troublée : est-ce un jeu ou un simple appel à l’aide de l’artiste? Des questions qui resteront en suspens même après sa mort….

Puis le visiteur entrevoit des photographies en noir et blanc du groupe avec quatre membres au lieu de trois. Pat Smear, ancien guitariste des Grems venait de rejoindre le trio d’origine pour cette tournée européenne en 1994. Enfin, on découvre une vitrine avec des négatifs de la séance et la fameuse parure de chef. Ramenée d’un voyage au Zimbabwe par le photographe sur laquelle, Cobain a jeté son dévolu lors de la session photo.

Un étage plus bas, un nouvel espace poursuit la série «Smoking Kills» puis la collection de sept planches contacts de douze photos et se termine par la série «Band» avec Krist Novosevelic (bassiste) et Dave Grohl (batteur)

Le style « grunge » se caractérise sur les photographies par une non-identité vestimentaire : cheveux longs, gras et non coiffés, chemises à carreaux, jeans élimés et baskets totalement usagées. Musicalement, le grunge a pour origine la scène underground de Seattle, au début des années 1990. Ce sont Soundgarden, Mudhoney et bien sur Nirvana qui symboliseront ce courant majeur du rock.

En regardant les clichés, personne n’aurait imaginé la suite tragique que nous connaissons, un chanteur se brûlant les ailes, à la manière d’un Hendrix, d’une Janis Joplin ou d’un Jim Morisson. On ressent une certaine authenticité, même si l’on peut estimer qu’elle fut destructive. Un destin unique et totalement imprévisible qui allait bouleverser pour longtemps le rock, et surtout l’idée que s’en faisait une génération entière.

Conclusion

Des clichés symboliquement fort quand on sait la suite quelques mois après en avril 1994. «The last Shooting» est un titre qui vaut aussi pour la suite de la carrière du photographe car il s’est détourné du rock et a travaillé pour d’autres styles musicaux (rap et pop). Les photographies ont suscité la préméditation ou la surenchère sur son suicide malgré que le photographe se soit défendu corps et âme pour préserver l’image de son ami défunt. Nirvana était avant tout un groupe hors du commun, dont Cobain était le héros involontaire, cette idole devenue, une légende.

Kurt Cobain disait par ses mots : « Je ne peux voir qu’une année à l’avance ». Ce serait absurde de prétendre planifier, de s’engager sur l’avenir. J’ai toujours pensé que Nirvana s’arrêterait au bon moment. Nous ne nous engageons sur rien pour pouvoir détruire le groupe si nous perdons la foi. Il n’y aura jamais de mauvais album de Nirvana. Nous tuerons le groupe avant…

Pour la rédaction de l’article, je me suis procuré deux ouvrages disponibles dans nos charmantes bibliothèques parisiennes et municipales

Nirvana, l’album testament de Philippe Ducayron
Nirvana de A à Z de Richard Thomas

Lors de ma visite à la Galerie Addict, j’ai eu  l’honneur de photographier à mon tour Youri Lenquette, merci à lui 🙂

Galerie Addict

Youri Lenquette- Kurt Cobain- The Last Shooting

Jusqu’au 21 juin

du Mardi au Samedi de 11h à 19h

14/16 rue de Thorigny

75003 Paris

Entrée Libre

 Le clip « Smells Like Teen Spirits » de Nirvana

Le clip « In Bloom » de Nirvana

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s