Sorti le 2 juillet 2014, A la recherche de Vivian Maier revient sur l’histoire d’une nounou américaine, photographe à ses heures perdues, inconnue de tous, dont un jeune homme (John Maloof) remet au jour son talent artistique à travers un documentaire.

Auteur

Réalisé par John Maloof et Charlie Siskel. Le premier est un cinéaste, photographe et historien. Il est le conservateur en chef des travaux de Vivan Maier et éditeur du livre Vivian Maier : Street photographer. Quant à Charlie Siskel, il est producteur de télévision et de cinéma. Ses crédits de production comprennent le film oscarisé Bowling for Columbine de Michael Moore et Religolo de Bill Maher.

Histoire

A la recherche de Vivian Maier retrace l’histoire de la vie d’une nounou de carrière dont la personnalité mystérieuse recèle une passion pour la photographie. Après sa mort, plus de 100 000 photographies sont découvertes, ce qui lui a valu une réputation posthume comme étant l’une des photographes de rue, les plus accomplis et perspicaces de l’Amérique.

Critique

Née le 1er février 1926 à New York et décédée le 21 avril 2009, Vivian Maier était une photographe de rue à New York. Malgré qu’elle soit native de New York, c’est bien en France qu’elle a passé la plupart de sa jeunesse. En 1951, elle revient aux Etats Unis où elle est nounou durant le reste de sa vie. Profitant de son temps de travail, elle exerce un loisir en s’aventurant dans l’art de la photographie. Elle inscrit durant cinq décennies, un héritage de 100 000 négatifs dont la plupart d’entre eux ont été pris à Chicago et New York. En outre de sa passion, elle laisse une documentation sur le monde qui l’entoure à travers de nombreux films faits maisons, des enregistrements et des collections qui nous informent sur la vie américaine dans la seconde moitié du XXe siècle.

Agent immobilier de formation, le réalisateur John Maloof découvre dans le cadre d’une étude photographique sur le quartier de Portage Park à Chicago, l’immense collection de Vivian Maier. Il décide de s’investir dans sa recherche afin de retrouver l’auteur de ses clichés pour réaliser lui-même un documentaire qui fera l’objet  de sa découverte.

Le documentaire revient sur les événements de l’année 2007 lorsqu’il entreprend d’écrire un livre d’histoire sur les environs de Chicago, par sa participation à une vente aux enchères pour illustrer son futur ouvrage et l’achat d’une boite pleine de négatifs appartenant à Vivian Maier. Il obtient une exclusivité aux effets personnels de cette parfaite inconnue. A ce moment là, le metteur en scène enquête tel un détective pour en savoir un peu plus sur cette mystérieuse femme. Le spectateur suit entièrement les différentes étapes de recherche avec les premières et dernières personnes qui l’ont connu.

Le but des réalisateurs est de découvrir le mystère autour de cette artiste inconnue en suivant des indices, tout en essayant de tracer l’histoire de Maier à travers plusieurs pistes passant de New York, la France et Chicago. Ils y dressent le portrait d’une photographe autodidacte accompagnée d’un appareil photo reflex Rolleifleix qui arrive à obtenir près des gens de tous les horizons, un œil artistique et comique, évoquant la photographie de Berenice Abott et Weegee. Elle photographie le monde qui l’entoure par l’exemple des enfants, des démunis et des bourgeois.

De ses nombreuses découvertes, le réalisateur rencontre des personnes qui connaissent la passionnée de photographie. De là, des questions sont posées à propos de sa vie et de son travail de nounou. Les familles qui l’employaient ont des souvenirs mitigés à son sujet, certains font allusion à son côté sombre. Elle est décrite comme une personne paranoïaque, mystérieuse et excentrique, d’autres remettent même en cause son accent français.

Des questions en suspens que les réalisateurs ont voulu élucider à travers leur film. Tout en montrant, les zones d’ombre du personnage : certaines qu’elle aurait sûrement avoué et d’autres qui sont totalement inédites. Tout au long du documentaire, Maalof et Siskel ne cessent de savoir qu’elle était la vraie identité de cette nounou? En dernier lieu, on retiendra que cette parfaite inconnue a permis de montrer le monde à travers ses yeux :  une pure merveille.

Conclusion

A la recherche de Vivian Maier fait connaître au grand public, le travail de cette inconnue qui a su saisir la vie urbaine durant ses escapades avec les enfants qu’elle gardait. Cette femme mystérieuse savait capter l’humanité qui l’entourait à n’importe quel moment. Le documentaire retrace avec brio, l’histoire de cet artiste défunte dont la richesse artistique à laisser un héritage photographique impressionnant. Les réalisateurs profitent pour évoquer les zones d’ombre de sa personnalité afin de répondre à de nombreuses énigmes.Une intelligence, une fibre artistique et une perception des choses pour cette autodidacte dont l’œuvre parcourt à présent le monde.

Pour en savoir un peu plus sur l’oeuvre de la photographe, n’hésitez pas à consulter le site officiel de Vivian Maier crée par John Maalof , cliquez ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s