Exprimant un sentiment de lassitude, un agent sportif décide de pratiquer proprement son métier quitte à perdre son emploi et ses clients. Mêlant brillamment le drame et la comédie, ce film sur la rédemption offrait à Tom Cruise l’un de ses meilleurs rôles, le premier grand rôle de Renee Zelleweger et l’Oscar du meilleur second rôle à Cuba Gooding Junior en 1996.

Auteur

Très tôt, Cameron Crowe entame une carrière de journaliste en signant des billets pour les magazines Penthouse, Playboy et le Los Angeles Times. A seize ans, sa passion pour la musique l’amène à rédiger pour le journal musical Rolling Stone. Dans les années 80, il rédige le roman « Fast Times At Ridgemont High », adapté par Amy Heckerling deux ans plus tard sur grand écran dont l’adaptation a révélé Sean Penn et Nicolas Cage. En 1989, il réalise son premier film Say Anything (Un monde pour nous) porté par John Cusack. Durant l’année 92, il se révèle avec Singles : une chronique sur la génération « grunge » qui lui permet de montrer son amour inconditionnel de la musique. Quatre ans plus tard, il connaît un grand succès avec Jerry Maguire, cité cinq fois aux Oscars (meilleur film, meilleur scénario et meilleur acteur).

Histoire

Célèbre dans le milieu des agents sportifs US, Jerry Maguire se questionne sur sa vie mondaine. Un soir, il décide de rédiger un mémento en définissant le métier d’agent. Cette note provoque immédiatement son licenciement et les trahisons de nombreux collègues et amis. Seule Dorothy (Renée Zelleweger) et un footballeur orgueilleux ( Cuba Gooding Junior), resteront fidèles à lui.

Critique

Jerry Maguire s’appuie sur un casting où de nombreux acteurs restent excellents, hormis Tom Cruise, Cuba Gooding Junior et Renée Zelleweger. On retrouve Kelly Preston (Le Justicier De La Nuit, Death Sentence, Pour L’amour Du Jeu ), Jonathan Lipnicki (Stuart Little, Magic Basket) et Bonnie Hunt (La Ligne Verte, Jumanji, Hurricane Season).

Tom Cruise effectue ses premières apparitions au cinéma dans Un Amour Infini (1981) puis Ricky Business (1983). En 1986, il connaît un grand succès avec Top Gun de Tony Scott et auditionne pour des rôles ambitieux pour La Couleur de l’argent aux côtés de Paul Newman et Rain Man (1988) avec Dustin Hoffmann. L’acteur obtient sa première nomination aux Oscars pour le film Né un 4 Juillet (1989) d’Oliver Stone. Ensuite, il change de registre avec le film Entretien Avec Un Vampire (1994), adapté du roman d’Anne Rice. L’année 96 marque l’adaptation de la série « Mission Impossible » où il incarne le personnage de l’agent Ethan Hunt.

Quant à Renée Zelleweger, elle obtient quelques petits rôles pour des séries télévisées dans les années 90 ( Mariés, Deux Enfants, A Taste For King, Murder In The Heartland). En 1994, elle joue dans le film Massacre à La Tronçonneuse et Générations 90 de Ben Stiller. En 1996, elle obtient son premier grand rôle hollywoodien pour le rôle féminin de Dorothy dans Jerry Maguire.

Tandis que Cuba Gooding Junior multiplie les apparitions dans les séries TV comme Hill Street Blues et Mac Gyver dans les années 80. Il effectue son premier passage cinématographique en 1988 dans un Prince à New York aux côtés d’Eddie Murphy. L’année 91 marque un tournant dans sa carrière avec le film Boyz’n The Hood de John Singleton. Toutefois, il continue d’incarner des seconds rôles (Des Hommes d’honneur, Alerte) avant d’incarner le personnage de Rod Tiwell dans Jerry Maguire.

Jerry Maguire est le type de personnage que Tom Cruise sait interpréter à la perfection. Il incarne un agent sportif qui gère la carrière de nombreuses athlètes. A la suite de l’accident de l’un de ses clients, la réaction du fils de ce dernier va lui ouvrir les yeux. Il va se rendre compte que sa vie est un simple mensonge. Durant une nuit, il décide de rédiger un mémento, sorte de profession de foi dans laquelle il définit ce que doit être le métier d’agent sportif. Par ce scénario, le metteur en scène dresse les conséquences professionnelles de cet esclandre pour lequel le personnage de Tom Cruise connaîtra toutefois le vrai amour celui de Dorothy (Renée Zelleweger) et la loyauté de l’un de ses clients Rod (Cuba Gooding Junior).

Jerry Maguire reste un protagoniste très attachant doté d’un relationnel pour lequel il porte beaucoup d’attention aux personnes qui l’entourent. Il sait nouer des liens basés sur des émotions apparentes, mais reste cependant très intime quand ça le concerne : il a beaucoup de mal à les montrer. Aimant la compétition, il connaîtra de nombreux échecs, mais saura redémarrer avec énergie et optimisme pour se remettre dans le circuit.

Les premières retombées sont très difficiles pour lui, seul face à ce monde qu’il l’a connu. Il doit se battre contre un système corrompu et intraitable dont les règles sont déjà définies. Le réalisateur profite pour entacher le milieu du sport où la notion d’amitié et de confiance sont friables. L’intrigue semblera un peu mélodrame pour certains, mais Cameron Crowe propose de mélanger un spectacle très divertissant où son personnage principal donnera une profondeur unique qui permettra d’en faire une comédie populaire.

Le parcours de Maguire montre un homme à la recherche de multiples réponses pour lesquelles deux personnes acceptent de le suivre. Les trois acteurs principaux proposent un film où le spectateur est ému et rit tout au long du film. Si vous avez l’occasion de le voir en VOSTFR, ne vous privez pas de ce plaisir. Quant à la bande originale du film, elle reste brillante et appropriée lors des scènes clefs du film passant du groupe The Who, Paul Mac Cartney , Bruce Springteen à Bob Dylan.

Conclusion

Malgré quelques longueurs, Jerry Maguire mêle habillement le drame et la comédie, ce film sur la rédemption offre l’une des meilleures interprétations de Tom Cruise. Son personnage prône le côté humain à l’encontre du profit. Bourré de bons sentiments, le long métrage se concentre sur des personnages attachants comme ceux de Cuba Gooding Junior, Renee Zelleweger, Bonnie Hunt et Jonathan Lipnicki. Une approbation spéciale à Cuba Gooding Junior dont certaines scènes avec Tom Cruise sont devenues cultes.

En bonus,  la bande originale du film « Jerry Maguire » à écouter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s