Pour la présentation de son nouvel et troisième opus, l’artiste anglais Charlie Winston a investi la scène de la Gaité Lyrique (3ème arrondissement de Paris) pour dévoiler en avant-première son prochain album « Curio City » lors d’un concert unique programmé le mardi 9 décembre 2014.

L’artiste a révélé de nouvelles pépites de son nouvel opus attendu pour le mois de janvier prochain et d’anciennes compositions présentes sur ses deux derniers projets. Le premier extrait du nouvel album « Lately » a privilégié un virage électro pop aux dépends d’une musique pop teintée de folk qui avait séduit le public français sur ses précédents albums : Hobo (2009) et Running Still (2011).

C’est le sourire aux lèvres que Charlie Winston avança vers le public pour présenter l’artiste Malo qui a eu l’honneur d’ouvrir sa première partie. À peine âgé de 20 ans, ce chanteur à la toison dorée était accompagné d’un batteur et d’un bassiste. Le trio musical enchaîna un set efficace de sept titres mêlant la langue de Molière et celle de Shakespeare dans l’écriture.

Les ballades engendraient la douce musique folk et le rock énergique qui ont permis de séduire petit à petit les spectateurs au fil des titres lancés. L’artiste a dévoilé un univers magique et singulier porté par une voix nasillarde rappelant le chanteur anglais Jake Bugg ou le danois Jonathan Schultz sur son EP « Chloé » sortie en 2013. Malo a su séduire l’assistance de la Gaite Lyrique : un chanteur à suivre de très près !

Après une première partie amplement réussie, l’homme au chapeau « Charlie Winston » faisait son entrée sur scène accompagnait d’un trio instrumental (bassiste, claviériste et batteur).

Plus déterminé que jamais le chanteur revenait en grande forme pour nous démontrer que ses deux ans à écrire son nouvel opus « Curio City » ont été les plus bénéfiques. C’était un Charlie « Happy » et dynamique qui se lançait sur scène en réalisant la prouesse de jouer de nombreux instruments (guitare, basse et synthétiseur). Le concert commença par un mashup musical (mélange de plusieurs titres sur une même chanson) de 3 chansons (Bucket/I Am The Man Of Constant Sparrow/Speak) dont la reprise folk « I Am The Man of Constant Sparrow » du groupe The Soggy Bottom Boys et Dan Tyminski, présente dans le film « O’Brothers » des frères Coens.

Durant plus d’une heure et demi, la performance du « dandy british » devenait visuelle grâce à l’utilisation astucieuse des jeux de lumière sur les nouveaux titres de l’album. Elle devenait énergique, communicative et participative lorsque l’artiste rejoignait le public pour interpréter son tube « In Your Hands »  ou lors de ses échanges multiples en anglais et en français avec l’assistance. Lors des lancements des nouveaux titres, il se confiait aux spectateurs en expliquant que cet album était le plus personnel et n’hésitait pas évoquer l’influence du film « Her » de Spike Jonze pour l’écriture de son album.

Entouré de musiciens talentueux, Charlie était d’une humeur joviale, il chantait et exprimait son enthousiasme devant une salle qui se laissait guider dans cette atmosphère plaisante. Les titres du nouvel album étaient mis en avant (Lately, Too Long, Just Saying et Evening Comes) autant que les anciennes compositions de ses précédents disques (Hello Alone, My Life As A Duck, Generation Spent) pour lesquels les performances ont été très percutantes.

Malo profita de cette effervescence pour partager la scène à nouveau avec le « dandy anglais » sur le titre « A Light », savant mélange de musique pop-folk s’étirant vers un titre plus énergique.

Sous une pluie d’applaudissements, le public a eu droit à un rappel des plus gratifiants dont le fameux « Like A Hobo », son nouveau single « Wildness » très additif aux accents électro tout droit sorti d’une autre dimension, tout en terminant la soirée avec le single « I Love Your Smile » qui a bénéficié d’une cure de jouvence. Une euphorie s’empara du chanteur, des musiciens et du public pour clôturer cette magnifique soirée.

Conclusion

Beat box, discussions avec le public, le showman Charlie Winston offrit une performance d’une bonne qualité en alternant avec brio des titres de son prochain album (Curio City) et des deux derniers (Hobo, Running Still). L’artiste s’est nourri d’influences électro pour redéfinir son style musical sans trop s’éloigner de ce qui a pu faire son succès. Le dandy à chapeau a su attirer l’attention du public par un set énergique, percutant et communicatif. Le public a eu un avant-goût de ce que l’artiste lui réserve pour la sortie de son nouvel album le 25 janvier 2015.

En bonus, vous trouverez l’intégralité des photographies du concert en cliquant ici

Charlie Winston « Lately » Official Music Video

Charlie Winston « Lately »

Malo  » Je serais là »

4 commentaires

    1. Merci pour ton commentaire, je suis flatté de t’avoir donner l’envie de voir ce genre d’artiste sur scène 🙂
      On vit réellement un concert dans les petites salles comme celle de la Gaité Lyrique pour laquelle j’ai une certaine affection.

  1. J’ai hâte de découvrir son nouvel album. Charlie Winston est un artiste formidable sur scène. J’ai eu la chance de le voir au festival Chorus en 2012. Comme tu le dis, dans une petite salle il est génial car hyper proche du public.

    1. Je pense que l’album devrait être bon vu ce qu’on a pu voir durant le concert. Je suis entièrement d’accord avec toi, Charlie Winston est un excellent showman. J’ai pu lire ta chronique justement, on sentait cette proximité avec le public aussi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s