A l’occasion de l’opération mondiale « 10 jours pour signer » d’Amnesty International, la Gaité Lyrique s’est associée pour organiser une journée de rencontres, de débats et d’action en faveur de personnes dont les droits sont bafoués lors de la journée mondiale des droits de l’homme le mercredi 10 décembre 2014. Pour clôturer cet événement, la salle parisienne a invité l’artiste franco-britannique Emily Loizeau pour un concert acoustique accompagné du violoncelliste Olivier Koundouno.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant le début du concert, des intervenants de l’organisation non gouvernementale Amnesty International ont présenté cette journée de mobilisation en compagnie de Sanjay Verma, rescapé de la catastrophe de Bhopal (Inde), survenue dans la nuit du 3 décembre 1984, qui milite sur les droits des victimes. Elle est la conséquence de l’explosion de la firme américaine Union Carbride produisant des pesticides et qui a dégagé 40 tonnes d’isoscyanate de méthyle dans l’atmosphère de la ville en décimant de 1989 à 1995 : des milliers de personnes !

Débutant en février 2014, le Piano Cell Tour est une série de concerts où l’artiste Emily Loizeau reprend une quinzaine de titres de ses précédents albums en version acoustique, violoncelle et piano en compagnie de son ami Olivier Koundouno.

C’est sur la scène de la Gaité Lyrique plaçait sous une configuration inédite que les spectateurs ont assisté à cette représentation musicale. Dès la première piste, le ton intimiste était mis en avant, un arrangement de violoncelle et piano présentait l’extrait des scènes d’enfant de Robert Schuman. Élevée au piano classique, l’artiste apporta une touche de raffinement et une brise romanesque au morceau.

De cet agréable programme, les déclarations de la chanteuse dégageaient une meilleure sensibilité que sur les morceaux originaux. Elle nous dévoilait une voix rauque puis se révélait vers un son musical jazzy (Bigger Than That, Coconut Macadam) et s’étirait vers une sensation agréable au niveau des aigus (Pays Sauvage, Sister). Autour de son piano et du violoncelle d’Olivier Koundouno, ce virtuose redéfinissait le rôle de cet instrument avec lequel il confectionnait des structures musicales inédites sur de nombreux morceaux.

Une nouvelle expérience était proposée au public, les chansons chantées en anglais ou en français étaient mise à nu pour redonner de la vitalité au répertoire de l’artiste (Vole le chagrin des oiseaux) ou au-delà par l’exemple de la reprise de Gigi l’Amoroso de Dalida. Les arrangements originaux faisaient ici place à un esprit de musique de chambre. Classique, le piano prenait des élans ragtimes et le violoncelle se transformait en guitare sur le titre  « Pocahontas  » qui devenait rock.

La complémentarité et la complicité des deux artistes ont pu créer des compositions inédites et nuancées tout en partageant des moments dialogués avec le public tout aussi hilarants que la mise en scène proposée par le duo. Ainsi, l’expérience a été une réussite auprès des spectateurs qui ont ovationné l’artiste et le violoncelliste avec beaucoup d’enthousiasme : 20 titres ont été présentés au public !

Le duo clôt la soirée avec un rappel de trois chansons (L’Autre du Bout du Monde, Upon A Forest et Je suis Jalouse). Le titre « Jalouse » a bénéficié d’une mise en scène désopilante entre l’artiste et le violoncelliste qui ont décidé de partager le piano pour cette fin de soirée.

Conclusion

Entre piano et violoncelle, le Piano Cell Tour proposait un regard inédit des titres phares des albums d’Emily Loizeau. Le spectateur voyageait musicalement à travers les versions revisitées où l’empreinte de la musique de chambre était présente. La complémentarité et la complicité des deux artistes donnaient lieu à des moments musicaux très harmonieux : un spectacle intimiste auquel le piano et le violoncelle offraient un grand moment de poésie.

Pour suivre l’actualité de l’artiste

http://www.emilyloizeau.fr/

« Vole le Chagrin des Oiseaux » d’ Emily Loizeau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s