A 26 ans, Benjamin Clementine émerveille par son aisance sur « At Least For Now », un premier recueil clairvoyant et raffiné porté par une voix charismatique. Virtuose du piano, le chanteur britannique d’origine ghanéenne dévoile un album aux compositions teintées de soul, de folk, de jazz et de blues qui prouve bel et bien son talent à l’état brut.

Prendre un aller simple pour Paris

Lassé par ses frustrations familiales et londoniennes, Benjamin Clementine décide de changer d’air en 2010 en prenant un aller simple pour la capitale parisienne. L’artiste révèle très peu sur ses parents, avec lesquels il a coupé les ponts et a eu des conflits sur ses intentions artistiques. Ses derniers l’obligèrent à faire des études de droit pour embrasser une carrière d’avocat. De ce désaccord, il décide de traverser la Manche avec quelques affaires et une guitare à la main, sans un sou en poche.

Des lignes de métro à la mise en oeuvre de son art

Pendant presque 4 ans, l’artiste va sillonner les lignes du métro avec un répertoire constitué de reprises de Jimi Hendrix, Bob Dylan, Leonard Cohen, Nina Simone. Il persévère et ses efforts sont récompensés : des producteurs français finissent par le repérer. Le chanteur commence à mettre en musique ses propres textes inspirés par son vécu (désillusions amoureuses, blessures familiales et errances solitaires). En juin 2013, il signe un EP intitulé « Cornestone » de 3 titres sous le label Behind de Lionel Bensemoun et Matthieu Gazier. En août 2014, il sort son 2ème EP « Glorious You », signé en licence chez Barclay.

Un artiste qui subjugue par ses interprétations aux accents théâtraux 

Un jeune homme longiligne à la coupe afro dressée devant un fond rouge vêtu d’un veston verdâtre avec une pomme à la main évoquant la connaissance ou le fruit de ses durs labeurs. La pochette que nous venons de décrire est bien celle du premier album de Benjamin Clementine « At Least For Now ».

Le disque débute par quelques notes de piano sur le titre « Winston Churchill’s Boy » puis évolue avec des accords de violon. Preuve que la virtuosité de l’artiste touche à nouveau en plein coeur. Ainsi, Clementine nous invite à une traversée musicale à durée indéterminée sur les premiers titres touchants et envoûtants de son premier album (Then I Heard a Bachelor’s Cry, London et Adios). L’escapade solitaire voit le chanteur plonger vers une nouvelle tonalité vocale sur le titre « St Clementine On Tea and Croissants » rappelant les complaintes d’un vieux bluesman américain, une interprétation tout aussi brillante.

Par la suite, les formidables vocalises et son sens de la dramaturgie se produisent sur les titres « Nemesis », « The People And I » et  « Condolence ». La virtuosité n’est cependant bien sur pas exempt de ce disque aux influences diverses, insufflée par une voix qui tour à tour est émouvante ou sait se faire inquiétante sur la chanson « Quiver A little ». « Gone » conclue ce voyage musical passé par des paysages musicaux à la lisière du blues, de la soul, du jazz et du classique. Pour la dernière fois, l’artiste embarque l’auditeur pour quelques envolées comme une dernière déclaration.

Conclusion

« At Least for Now » est un premier opus fascinant et singulier de cet artiste londonien, qui a fait ses premières armes dans le métro parisien. Son timbre de voix, sa manière d’exprimer ses émotions se rapprochent du blues, de la soul et du jazz et s’exporte aussi vers la rigueur du rock et la grâce de la musique classique. Nourri de douleur et de sensualité, l’expressionnisme de sa voix et de son piano sauront captiver les fins connaisseurs de musique.

Benjamin Clementine-Nemesis

Benjamin Clementine-Condolence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s