Graphiste en freelance depuis 8 ans, l’artiste française Luckystar, influencée par les comics et l’univers pictural, redynamise ces procédés artistiques dans son travail. Dessins et aquarelles ont permis à cette passionnée de développer un ensemble artistique riche où la modernité de son trait et sa patte personnelle deviennent les qualités de ses créations. Elle se livre pour nous sur son métier de graphiste et ses passions : le dessin, la peinture et les comics.

1) Présentez-vous auprès de nos lecteurs

Bonjour, je m’appelle Stéphanie et je suis graphiste freelance depuis 8 ans. Quand j’étais petite, je voulais être Ellen Ripley, j’étais amoureuse de Christopher Reeves, et je dessinais tout le temps des chevaux. J’ai décidé l’année dernière de me lancer à fond dans deux passions qui me tiennent à cœur : le dessin et les super héros.

2) Comment votre passion du dessin vous a t-elle été transmise ?

J’ai toujours dessiné… En fait, je crois que j’ai toujours eu un crayon dans la main ! Je pense que ma marraine y est pour beaucoup ; je me souviens que toute petite, lorsqu’elle me gardait, elle dessinait souvent, et j’adorais la regarder dessiner. Cela m’apaisait, je me souviens de dessins magnifiques et très détaillés. Elle m’a transmis sa passion, sa minutie et son sens du détail. Merci Chantal 😉

3) Vos travaux sont à la croisée de plusieurs genres artistiques : le cinéma (Le Seigneur des Anneaux, Avatar) et les comics (Batman, Hellboy, Spawn, X-Men) qu’on retrouve dans les sujets présentés. Pourquoi avoir choisi ces deux domaines artistiques pour illustrer vos travaux ?

J’adore le cinéma fantastique, la science-fiction, et ce domaine rejoint assez rapidement le monde des comics. Je suis quelqu’un de très passionné, lorsqu’un film me plaît, j’ai tout de suite envie de dessiner les personnages, d’essayer de faire ressortir dans mon dessin ce qui m’a interpellée chez eux, c’est-à-dire leur charisme, leurs faiblesses, leur dualité. Je préfère dessiner les bad guys, ils sont plus complexes à réaliser. Et fatalement des personnages torturés comme Batman !

4) Pouvez vous nous expliquer les différentes étapes dans la conception d’un dessin ?

Je choisis mon sujet en fonction de l’humeur du jour, mes états d’âme m’aident à donner une atmosphère et une profondeur à ce que je souhaite dessiner. J’ai toujours besoin d’un support visuel pour commencer mon dessin, je vais m’inspirer d’une ambiance, d’une pose… Je mets d’ailleurs souvent mes proches à contribution ! Je commence par un croquis au critérium. Puis j’enchaîne au bic. Il m’arrive de compléter mon dessin avec de l’encre ou de la peinture acrylique. Je scanne mes croquis avant la mise en couleur, car je rate souvent cette étape ! Si cela est le cas, je fais la mise en couleur sous Photoshop, je reprends le dessin en dessinant sur ma tablette, et j’utilise tous les outils magiques que propose ce logiciel. Et ensuite, il devient difficile de s’arrêter, il faut trouver le bon moment pour terminer son dessin et ne pas le surcharger.

5) Dans vos séries « Super héros «  et « Super Nanas », vous rendez hommage à des héros et des héroines de l’univers de DC Comics. Comment est né ce projet ?

Il y a deux ans, j’ai décidé de reprendre plus sérieusement le dessin. J’avais mis cette passion de côté par manque de temps surtout. J’ai découvert les comics très tard grâce au cinéma. Du coup, j’essaie de rattraper mon retard ! Donc un jour, j’ai acheté Hush (Silence) entièrement dessiné par Jim Lee, mais dans une version «croquis» non colorisée. Et là, le choc visuel… Après avoir dévoré chacune des pages, j’ai voulu dessiner ma version de Batman. J’ai redécouvert le plaisir de dessiner grâce à mon super héros préféré ! Et depuis, je dessine tous les super héros que j’admire. Je tente parfois de rajouter ma touche perso, par exemple, je trouve que Batwoman est souvent représentée de façon trop masculine, j’essaie de lui donner plus de douceur et de féminité.

6) Y’a t-il des artistes en particulier qui vous ont inspiré et influencé dans votre travail ?

Oh oui, il y en a beaucoup ! Je vais juste lister les principaux ! Je vais commencer par Théodore Géricault, que j’adore depuis enfant, j’ai appris à peindre en regardant ses peintures au Louvre. J’admire énormément le travail d’Edward Hopper ; la mise en lumière, les cadrages et les ambiances qu’il donnait à ses œuvres sont juste incroyables !

J’aimerai évoluer vers des dessins représentant des scènes de vie intimes des super héros, pourquoi pas Batman et Superman refaisant le monde autour d’un verre façon « Nighthawkes » ! Et puis il y a bien évidemment les grands : Jock, Jim Lee, Adi Granov, Adam Hughes, Gabriele Dell’Otto qui m’inspirent tous les jours ! Et je ne désespère pas un jour de savoir peindre comme le talentueux Alex Ross ! Mais là, j’ai encore beaucoup de travail devant moi !

7) Quels sont vos projets d’avenir ?

Je vais commencer à travailler cette année sur un projet de BD qui devrait voir le jour l’année prochaine. J’ai déjà l’histoire, il ne me reste plus qu’à trouver le temps de dessiner ! Je vais vous décevoir, il n’y aura pas de super héros !

8) Un mot de conclusion ?

Juste un énorme MERCI Bénédict pour cette interview 😉

Pour suivre l’actualité de l’artiste LUCKYSTAR

Site internethttp://www.luckystar.fr/

Instagramlucky_star____

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s