Directrice artistique en agence de communication et en freelance, l’artiste C100D17 a su réanimer son éternel amour de la création. Depuis un an, elle s’est remise à refaire des illustrations et dessins pour le plaisir. Pour nous, elle se confie sur sa passion du dessin et de la peinture, ses différents projets professionnels et sa série « Babies Heroes » où elle évoque l’enfance des super héros issus de l’univers DC Comics.

1) Présentez vous auprès de nos lecteurs

Merci d’avoir été attentif à mon travail et de me donner l’opportunité d’en parler, je crois que c’est la première fois qu’on me pose des questions, je suis un peu intimidée… Donc je m’appelle Sandrine, j’ai 38 ans, je suis directrice artistique en agence de communication et en freelance parce que la vie professionnelle est curieuse et que je ne sais pas choisir. Ça fait un peu moins d’un an que je me suis remise à faire des illustrations et dessins juste pour le plaisir, et c’est très épanouissant de retrouver des sensations et émotions liées à la création hors contraintes.

 

2) Comment votre passion du dessin vous a t-elle été transmise ?

Certainement de mon père qui aimait bien dessiner des croquis quand j’étais petite. Je me rappelle d’un petit cahier quand j’avais 4 ans. Ensuite, il a arrêté, il faudrait que je lui demande pourquoi ?

3) Vos travaux sont à la croisée de plusieurs influences graphiques (aquarelle, vectoriel croquis ou palette graphique) comme dans les sujets abordés. Pourquoi avoir axé vos études sur ces techniques ?

C’est vrai, j’aime bien explorer des techniques différentes. En général, je suis inspirée par des oeuvres qui me touchent et je fais une série sur une technique en particulier… Mais tout commence toujours par des crayonnés.

4) Pouvez-vous nous expliquer les différentes étapes dans la conception d’un dessin ?

J’y réfléchis toujours beaucoup ! Il y a toujours une étape où tout se passe dans ma tête (en ce moment, j’ai 3 ou 4 séries qui sont en train de « mûrir »). Puis un cadre, une attitude, une lumière, un motif… commencent à m’orienter. Et là, je jette des croquis parfois c’est quelques traits. Mais dans ma tête, c’est très précis, si je retrouve le croquis 6 mois après je me souviens de ce que je voulais faire.

Pour une aquarelle, je fais au moins 2/3 dessins à l’échelle pour bien maîtriser les proportions et j’ajoute les encres des plus claires aux plus foncées. Pour un dessin à l’ordinateur, en général, je scanne mon croquis et re-fait le dessin au trait sous Illustrator (un logiciel dessin vectoriel). Ensuite, je me prépare un moodboard de couleurs, et de la même façon, je travaille les couleurs en les fonçant petit à petit. Presque toutes mes illustrations sont créées sous Illustrator, j’ajoute de la matière sous photoshop juste à la fin.

5) Dans votre série « Babies Heroes », vous évoquez l’enfance des super héros issus de l’univers DC Comics, êtes vous nostalgique de cette période ? Et surtout comment est né le projet ?

Je ne crois pas être nostalgique, mais c’est vrai que j’ai toujours aimé la spontanéité des attitudes de l’enfance. Une amie (Luckystar) m’a proposé une sorte de challenge : faire une série d’illustrations en très peu de temps (pour le Paris ComicsExpo). J’ai fait ce qui me semblait le plus évident : des enfants… Je voulais travailler sur la lumière (plutôt le clair-obscur) et donner juste un détail qui reliait l’enfant à sa vie future de super héros, que juste les fans pourraient reconnaître. Il y a très peu de temps, j’ai découvert que ce type de dessin avait un nom : le fanart.

6) En parallèle, vous avez participé à de nombreux projets pour la conception graphique de site web (Fanny Décoration, Galerie Pero, David Picard Antiquités, Mondial de l’Automobile en 2008) et des travaux pour le Conseil de Vendée : la création de deux mascottes sur les livrets touristiques de la région et une série de dessins pour le Vendée des Globe en 2012. Pouvez vous nous décrire ces expériences ?

Je suis graphiste de métier, cela correspond à des commandes que j’ai eu à réaliser. J’aime beaucoup mon métier, je trouve cela très valorisant de créer un design graphique qui permet à mes clients de faire passer leur message. J’ai la chance de travailler sur des supports très différents et donc d’apprendre toujours de nouvelles choses, nos métiers sont en perpétuelle évolution, c’est passionnant. Pour les mascottes, c’est la société JCDecaux qui cherchait des illustrateurs pour le conseil général de Vendée, mon style a été retenu.

Le directeur de création me donnait des consignes assez précises, car les illustrations doivent rester pédagogiques et ludiques sur des thèmes que je ne connais pas forcément du coup, je me suis retrouvée à dessiner des choses très techniques comme des machines de guerres du Moyen-Âge. C’est une chance de travailler sur de si grandes séries d’illustrations. Et puis mes enfants ont pu voir de façon plus concrète ce à quoi je passais mon temps (et mes nuits) en feuilletant les livrets touristiques.

7) Y’a t il des artistes en particulier qui vous ont inspiré et influencé dans votre travail ?

Je suis une grande fan de Pascal Campion qui est vraiment un artiste incroyable, son travail sur la lumière, le mouvement et le bonheur sont très inspirants. En comics artistes, j’adore le travail de Jock et Julian Totino Tedesco, j’aimerai savoir travailler le mouvement comme eux. Plus graphique, j’aime beaucoup le travail de Malika Favre, mais tout un tas d’artistes m’inspirent, on vit dans un monde d’image : la vie est un énorme livre d’images.

8) Quels sont vos projets d’avenir ? 

J’aimerai prendre le temps de plus dessiner et travailler la spontanéité du croquis au feutre. Et m’essayer au digital art avec des logiciels dédiés vraiment à l’illustration et aussi travailler sur la peau et le volume du corps, il y a trop d’idées dans ma tête… 😀 Ça me donne envie de m’y mettre tout de suite !

9) Un mot de conclusion ?

Merci d’avoir pris le temps de me lire, merci de partager vos coups de coeur et découvertes si éclectiques et diverses, on a tendance à regarder toujours dans le même cercle de création, c’est hyper important des blogs comme le votre, où toute la diversité de la culture est présentée.

Pour suivre l’actualité de l’artiste C100D17

Etsy : Petit Atelier C100D17

Site professionnel : Sandrine Pierrot 

Tumblr : C100D7

Instagram : C100D17

Twitter : C100D17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s