Depuis le 8 juin, la Maison de l’Afrique, véritable fenêtre ouverte sur le continent africain propose une expo-vente à tous les amoureux du pagne et du wax intitulée « Pagnes de Campagne, géopolitique d’un tissu mondial». Les curieux pourront découvrir une sélection de pagnes électoraux issus de la collection privée de Bernard Collet, témoin des cultures et des histoires africaines, des œuvres contemporaines inspirées des tissus Wax de Simon Clavière- Schiele et un cornershop de la marque « Juneshop » créée par la styliste camerounaise Nelly Mbonou.

L’histoire du pagne est intrinsèquement liée à la géopolitique. L’aventure du « wax » débute lors des campagnes militaires coloniales néerlandaises qui poussèrent les hollandais à recruter des mercenaires ghanéens pour lutter contre les anglais pour la domination des Iles de l’archipel Indonésien. De retour au pays, les soldats africains ramenèrent ces étoffes qui déclenchèrent une mode constante auprès des populations. Profitant de ce succès, les Hollandais se lancèrent dans la fabrication industrielle de ce tissu !

Devenant un support publicitaire et pédagogique en période de campagnes électorales ou pour sensibiliser les populations, le wax s’expose en véritable outil de communication !

Principal contributeur de l’exposition, Bernard Collet débute sa carrière comme photographe de presse et se spécialise dans la communication d’entreprise en excellant dans le portrait de dirigeants. Par ses voyages personnels et professionnels dans le monde entier, il découvre son premier pagne « politique » en 1970 lors d’un voyage au Gabon : De Gaulle avec Léon M’ba. Puis il débute dans les années 90, sa collection de pagnes qui comptent aujourd’hui environ 500 pièces dont certaines pièces sont présentées exclusivement pour l’événement. Allant des figures politiques imminentes du continent africain : Leopold Sedar Senghor (Sénégal), Félix Houphouet Boigny (Côte d’Ivoire) et Nelson Mandela (Afrique du Sud) à des présidents controversés tels qu’Omar Bongo (Gabon) à Jean Bedel Bokassa (Centreafrique).

Quant à Simon Clavière-Schiele, peintre-graveur, diplômé des beaux arts de Naples, professeur et attaché culturel en Érythrée entre 2003 et 2005, l’artiste s’intéresse à la création africaine et à l’impression textile. Les travaux présentés à la Maison de l’Afrique sont des impressions digitales sur soie, des pièces uniques de 130/130 cm. Il propose de découvrir des œuvres contemporaines inspirées des tissus wax en intégrant des motifs sophistiqués aux couleurs éclatantes !

Pour les passionnés de mode, un cornershop de la marque de prêt à porter «  Juneshop » , créée par Nelly Mbonou, 1er prix du concours « Jeunes Créateurs »  remis par VLISCO (producteur historique de Wax hollandais) permettra de découvrir le travail de cette créatrice talentueuse dont le but est de démocratiser les tissus africains en sublimant leur richesse et leur diversité afin de dépasser les barrières culturelles et les codes de la mode par des créations accessibles au plus grand nombre.

Exposition  » Pagne de Campagne , Géopolitique d’un tissu politique »

Jusqu’au 31 octobre 2015

Maison de l’Afrique

90, rue Bonaparte

75006 Paris

Entrée libre du lundi au samedi de 10 heures à 19 heures.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s