Sous le haut patronage du Ministère de l’Economie et de la Mairie de Paris, le Street Food Temple est devenu l’événement officiel de la « street food ». Inauguré ce vendredi soir, ce rendez-vous inconditionnel de la cuisine de rue a su tenir ses promesses pour son premier jour où les gourmands se sont déplacés massivement pour découvrir les nombreux artistes des fourneaux : triporteurs, foodtrucks et comptoirs.

Pour cette seconde édition, Street Food Temple met la Corée à l’honneur, aux côtés du Centre Culturel Coréen et de l’Institut Français, dans le cadre de l’Année France-Corée. 

Des allées de foodtrucks ont su investir l’extérieur allant de la Rue Eugène Spuller à la Rue Dupetit-Thouars. Vers la Rue Spuller, on pouvait trouver Mlle Roquette (Padinas Italiennes), Le Camion Bol (gastronomie vietnamienne) : le projet de Nathalie Nguyen, ancienne candidate de Masterchef, Sabroso (spécialités sud-américaine), Bugelski pour les fans de Bagel, le Camion Gourmand (Burgers Gourmands), La Brigade (viandes sucrées), After Eleven (spécialités italiennes), le foodtruck de Masterchef qui proposait de la street food gastronomique et le Camion Qui Fume, un food truck de burger.

En allant vers la Rue Pérée, l’originalité et la diversité étaient au rendez-vous  : Breizh Truck (spécialités bretonnes), A la tête du client (bistro truck), The Sunken Chip (Fish and chips), Chasseurs Cueilleurs (cuisine sans gluten et paléo), Senor Boca (spécialités mexicaines), Cheesers (Grilled Cheese) et le Canard Hupé (spécialité de canard).

La Rue Dupetit-Thouars était aux couleurs du continent asiatique passant de l’Inde à la Thaïlande avec Tooq Tooq (Cuisine Thai) et les Epices & Love (Dosas Indiens).

En outre, une rue coréenne a été reconstituée pour proposer aux gourmands une dizaine de spécialités grillées et sautés : la maison de Corée (raviolis grillés et vapeurs), le restaurant Hero (brochettes), Traiteur Bu Eok ( Dosilak, Jedn, Japchae), Nos Potes (Tteokbokki), Au Feu (Hotteok), Riz Rit (Cupbap) sans oublier les saveurs & culture Coréenne avec les ailes de poulet frit et le tourbillon de pommes de terre.

Tandis qu’à l’intérieur du Carreau du Temple, on pouvait retrouver un espace coréen, des comptoirs, une allée de desserts et des triporteurs salés (Kiosque Dim Sum, La Cantina de Gloria, Les Petites Planches, Mozzao & Co, Tommasino)

L’espace coréen accueillait un jugeom (bar proposant soju & makgeoli fruités façon sangria et jus, apéritif cocktail et thé coréen), une épicerie fine et une boutique de produits typiques.

Quant aux comptoirs, ils proposaient un bar à quenelles et soupes de Giraudet, le Rochefort avec sa dégustation de fromage, le stand de Pierre Sang : l’invité surprise du salon, The Beast (viandes fumées) et les sandwichs appétissants « Les Nicois ».

Après un bon repas, pourquoi ne pas succomber à un dessert ? L’allée de desserts proposait de nombreux choix pour les amoureux du sucré! Avec PH7 (desserts créatifs), Une Américaine à Paris (pancakes gourmands), La Tropicale (Brunch Glacé), Chapon et sa fabuleuse mousse au Chocolat, La Glace Mobile (glaces artisanales), Laura Todd (Cookies Tout Chauds), Nossa avec ses sorbets aux fruits, Fifi la Praline (pralines croustillantes) et la marque de dessert avec leurs brownies.

STREET FOOD TEMPLE #2 : LE CULTE DE LA CUISINE DE RUE

Street Food Temple #2

Jusqu’au 27 septembre 2015

Le Carreau du Temple

Entrée libre

(5 commentaires)

  1. Ils mettaient la Corée à l’honneur mais il n’y avait pas énormément de stands coréens à l’intérieur du Carreau, sauf peut être le bar. Dommage! Sinon le stand de Pierre Sang proposait des accords très intéressants, tels que les lentilles avec du kimchi, avez vous pu y goûter?

    Ji

    http://Sugarsheet.com

    1. C’est exact ! Je pense que ça doit être un choix voulu de la part des organisateurs sans doute ! Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de goûter à ces fameuses lentilles !

      Je suivrai à présent vos escapades culinaires ! Enchanté de faire votre connaissance 🙂

      1. De même, ravie de faire ta connaissance Bénédict (je te tutoie 🙂 ! ça fait moins formel haha. Mes amies et moi nous attendions à plus de choix de stands pour la nourriture coréenne. Surtout que Pierre Sang c’est plutôt de la cuisine fusion.

      2. Cela me convient pleinement héhé ! Je comprends que vous soyez un peu décu sur le nombre de stands coréens ! J’espère que ces bonnes critiques seront reconnues pour refaire une prochaine édition dans vos attentes ! J’ai découvert Pierre Sang quand j’ai regardé un épisode de « Très Très Bon » cette année.

        Au passage, tes escapades culinaires et touristiques sont très réussies : chapeau !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s