Céline Chevrel est une illustratrice, d’origine rennaise travaillant dans l’Est parisien à Bagnolet. Elle se distingue par son talent, sa créativité et son imagination en travaillant à l’acrylique et aux crayons en habillant ces fabuleuses illustrations  pour  la presse pour enfants !

 1) Présentez-vous en quelques mots auprès de nos lecteurs

Je suis devenue illustratrice un peu par hasard après une belle rencontre avec un éditeur qui m’a donné la chance de commencer ce métier. Je suis assez solitaire ça me permet de passer des heures à ma table de dessin,  je profite donc de mon côté « ours » que j’ai du mal à gérer quand je travaille en agence! Je suis également émerveillée par l’enfance et j’adore replonger dans mes souvenirs pour puiser et m’inspirer de situations, pour faire vivre encore l’enfant qui est en moi.

2) Pouvez-vous nous retracer votre parcours en quelques phrases

Au départ, je ne me sentais pas capable d’avoir une âme d’artiste même si j’aimais beaucoup dessiner, alors j’ai opté pour l’architecture, qui m’a permis de continuer à dessiner, mais aussi de sortir de moi et de mon pathos, car je devais inventer pour quelqu’un. Mes études d’architecture ont été une période très créative, on dessinait beaucoup, on allait dans la rue pour « croquer » les ambiances, dessiner les passants, quand j’ai commencé à travailler, je passais pratiquement tout mon temps sur l’ordinateur et le dessin me manquait. J’ai donc repris mes crayons!

3) Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire de l’illustration? Pourquoi avez-vous choisi le secteur jeunesse?

L’illustration est un art appliqué il y a des contraintes de texte, de support, une commande précise et finalement, je trouve que la démarche créative se rapproche beaucoup de l’architecture! Quant au choix de l’illustration jeunesse, en fait c’est un peu au hasard des commandes que je l’ai développé, il permet d’améliorer finalement beaucoup de graphisme et de styles différents, suivant l’âge du lecteur. Il est fascinant de se plonger dans une histoire réinterpréter chaque détail, car même si on ne dessine qu’une table, on a dans la tête tout ce qu’elle représente, à quoi elle sert, de quoi elle est constituée, ce qu’on y mange, où elle est placée, même si à la fin, les lecteurs n’y voient qu’une simple table.

4) Quelles sont les techniques que vous utilisez dans vos créations?

J’utilise la peinture acrylique principalement, mais avec une technique particulière au pochoir avec un film spécial repositionnable qui me permet de reproduire les mêmes motifs  sur plusieurs images. Je reprends ensuite au crayon noir le plus souvent pour donner du relief et faire les détails, le rendu est souvent un peu rétro.

5) De quoi vous inspirez-vous pour faire vos créations? Comment définissez-vous votre univers graphique?

Mon univers est très joyeux et stylisé, mais je m’inspire de la réalité et je la tords, j’ai tendance à beaucoup l’arrondir. J’aime beaucoup dessiner des petites scènes isolées en m’inspirant de Granville dont j’adore le dessin, et d’ailleurs comme lui, je dessine surtout des animaux.

6) Vous collaborez pour les éditions Fleurus et Fleurus presse. Comment se déroule l’illustration d’un livre?

La commande me rassure en fait, j’ai besoin d’un cadrage, l’esquisse est la mise en page sont très rapide en général, le crayonner aussi. Il en est autrement pour la couleur, car la mise en couleur est encore à la peinture et au crayon, Il y a toujours l’angoisse de rater, de salir le dessin et cela créé une tension plutôt excitante… et un soulagement quand j’ai terminé.

7) Quels sont vos prochains projets?

Je travaille en ce moment sur la fable de la fontaine  » Le rat des villes et le rat des champs » pour les éditions LITO, je travaille également beaucoup sur les super-héros d’ailleurs mon fils ne parle que de cela…je suis sans doute influencée! Je fais de petites illustrations originales encadrées pour accrocher dans les chambres d’enfants – même si parfois, je sais que les parents les achètent pour eux …Je fais-moi- même une petite galerie à mes enfants tous les ans, je leur achète une illustration différente, et ils adorent!

 

8) Un dernier mot?

J’aime beaucoup ce métier, le matin, je plonge dans un univers et j’en ressort sans me rendre compte du temps écoulé, c’est un luxe inouï.

Pour suivre l’actualité de l’illustratrice Céline Chevrel

Site web : celinechevrel.blogspot.fr

 

(3 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s