Né à Vincenza en Italie, Ale Giorgini illustre avec brio des grands classiques de la culture populaire allant de Retour Vers le Futur à Game of Thrones. Minimaliste, fun et divertissant, cet artiste talentueux compte parmi ses clients : MTV, Warner Bros, Disney Enternainement et Jeep.

1) Pouvez-vous vous présenter brièvement auprès de nos lecteurs ?

Je suis un barbu, grand adorateur de pizza et illustrateur qui habite en Italie. J’ai commencé à dessiner très tôt et depuis je n’ai cessé.

1) Could you present yourself briefly to our readers ?

I’m a bearded pizza-lover illustrator based in Italy. I started drawing as a child and I’ve not stopped since then.

2) Comment votre passion du dessin vous-a-t-elle été transmise ?

C’est quelque chose que j’ai depuis ma naissance , ça ne m’a jamais quitté.

2)How was your passion for drawing pass on to you?

It is something I have since when I was born. It never left me.

3) Parlez-nous de votre parcours et comment êtes-vous devenu illustrateur?

Je n’ai pas d’équivalence en art. Ce qui signifie que je n’ai pas fait d’école ou de formation. Cependant, je ne peux me souvenir d’un jour dans ma vie où je n’ai pas dessiné. C’était un peu mon école : s’efforcer et échouer en même temps, c’est comme ça que j’ai appris. Pendant 15 ans, j’ai travaillé en tant que désigner graphique. Puis un jour, j’ai décidé de quitter mon boulot, car cela m’ennuyais, et j’ai commencé ma carrière en tant qu’illustrateur. C’était il y a 8 ans maintenant.

3) Tell us about your background and how did you become a illustrator?

I never had any art degrees. I mean, I even never went to an art school. But I can’t remember on day of my life without drawing. That was my school: trying hard and fail hard by myself. I was working as graphic designer for 15 years. One day I’ve just decide to quit that job I was bored with and start being an illustrator. That was 8 years ago.

4) Vous êtes enseignant à la Scuola Internazionale di Comics (Padoue) et directeur artistique du Illustri Festival et du Berga Urban Museum.Pouvez-vous nous en dire plus sur ces expériences ?

En tant qu’illustrateur sans diplôme, je ne pensais pas qu’un jour, je serais enseignant dans une école. Ce que j’enseigne à mes étudiants ne se trouve dans aucun manuel, ce sont de vraies expériences plus utiles que des mots. Il y a deux ans, j’ai eu la chance d’avoir le plus grand monument historique dans ma ville natale, la basilique palladienne accueillait une exposition d’illustrations : c’était un rêve devenu réalité. Auparavant, personne n’avait fait une chose pareille : nous avons reçu 25 000 visiteurs en 20 jours. Un succès qui nous a permis de construire une association d’illustrateur et créer un festival dédié à l’illustration.

Vicenza, ma ville natale commence à devenir «  la capitale des illustrateurs italiens » . Nous avons aussi le Berga Urban Museum, un musée ouvert 24/24 avec 100 illustrations des 25 meilleurs illustrateurs du monde (Noma Bar, Malika Favre, Christophe Niemann, Jeremyville, Shout et beaucoup d’autres…).Vicenza est une petite ville au nord de l’Italie, connu pour ses Palladio’s villas, et à présent pour son festival d’illustration. J’en suis très fier.

4) You are teacher at Scuola Internazionale di Comics (Padua) and you are art director at Illustri Festival and Berga Urban Museum (Vicenza).Would you like to describe these experiences?

As an illustrator without a degree I’d never thought that I could became a teacher at school. What I talk about with my students, isn’t write in any book, that’s just real experiences often useful than too much words. Two years ago I had the great opportunity to have the greatest historical monument of my hometown, the Basilica Palladiana, to host an illustration show. That was a dream come true. No one done something like that before: we had 25.000 visitors in 20 day. It was a huge success that let us build a Illustrators Association and make that show became an illustration festival.

Vicenza, my hometown, is starting to be something like the “capitol city of the italian illustrators”. We also have Berga Urban Museum, a 24h open-air museum with 100 huge illustrations by 25 of some of the more important illustrators worldwide (Noma Bar, Malika Favre, Christoph Niemann, Jeremyville, Shout and many more). Vicenza is a small town in the north of Italy, known for his Palladio’s Villas and now also for the Illustri Festival. I’m so proud about that.

5) Vous avez travaillé dans différents domaines : publicité, magazines, divertissement, contenu social, livres et bandes dessinées. Parmi les projets que vous avez créé, quel est celui dont vous êtes le plus fier ?

C’est comme demander à une mère quel est son enfant préféré, je ne saurais choisir. Cependant, je peux vous parler de celui qui a été le plus éprouvant. Jeep m’a commissionné pour faire des illustrations en direct sur la finale de la ligue des Champions opposant la Juventus et Barcelona. C’était un vrai challenge, mais j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler dessus.

5) You are working on several area : advertising, magazins, entertainement, social contents, books and comics. Among the projects that you have made/achieved, which one did you make proud?

It’s like to ask to a mother which is her preferred child! I really can’t choose. I can tell you about one of the hardest: I was commissioned by Jeep to have an illustrated live commentary about Uefa Champions League Final between Juventus and Barcelona . It was so challenging, but I had a lot of fun to work on that.

6) Avez-vous des artistes en particulier qui vous ont inspiré ou influencé dans votre travail?

La liste est énorme. N’ayant pas fait de formation, j’ai du tout apprendre par moi même en regardant les illustrations d’autre artistes . Lorsque j’avais 8 ans, l’un des premiers que j’ai découvert, c’était Miroslav Sasek. Peut-être qu’il n’a pas été le plus important pour moi mais c’est grâce à lui que j’ai voulu être illustrateur.

6) Any particular artists that have inspired you and influenced your work?

The list is really huge. Without an appropriate school career, I had to learn by myself about illustration looking at other artists works. One of the first I “met” on the book when I was 8 y.o. was Miroslav Sasek. Maybe he’s not the most important to me, but was the first let me dream about becoming an illustrator.

7) Quels sont vos projets d’avenir ?

Je travaille sur quelques expositions collectifs aux Etats Unis et en France. Je travaille sur un tout nouveau projet, qui je l’espère, fera part de mon prochain livre et de mon exposition en solo. Je compte aussi travailler sur un «  Illustri festival », second volet, planifié pour 2017.

7) What are your plans for the future?

I’m working on a couple of collective show in the States and in France. I’m working on a brand new project that I hope it will become my next book and my next solo show. And I’m going to work on Illustri Festival second edition planned in 2017.

8) Un mot final ?

Un petit conseil pour tous les jeunes illustrateurs : ne jamais faire confiance à quelqu’un qui fait ce travail sans jamais sourire.

8) Any final word?

Just and advice to young illustrators: don’t trust who do this kind of job and never smile.

Pour suivre l’actualité de l’illustrateur Ale Giorgini

Site web : www.alegiorgini.com

Facebook : Ale Giorgini 

Twitter : ale giorgini

Instagram : Ale Giorgini

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s